cinema asie jet li
Asie Passion .com
Cinéma - les artistes

-[ Actrices
:: Angela MAO
:: CHENG Pei-pei
:: Xu FENG
:: Cynthia KHAN
:: Michelle YEOH
:: ZHANG Ziyi
-[ Acteurs
:: Bruce Lee
:: Jackie CHAN
:: CHEN Kuan-Tai
:: David CHIANG
:: CHOW Yun Fat
:: FU Sheng
:: Tak-Hing KWAN
:: Jet LI
:: Gordon LIU Chia-hui
:: TI Lung
:: Jimmy WANG Yu
-[ Réalisateurs
:: Cheh CHANG
:: King HU
:: Chia-Liang LIU
:: TSUI Hark

Cinéma - les Films

-[ Sorties en salle
:: Cradle 2 the grave
:: Bulletproof monk
:: Hero
:: Kiss of dragon
:: Rush hour 2
:: Shanghai Knights
:: The One
:: The Tuxedo
:: Windtalkers
-[ Best of Action
:: Armour of god
:: God of gamblers
:: Police Story
:: Police Story 3
:: Royal warriors
:: Time and Tide
-[ Best of Drame
:: Temptress moon
:: Shangai triad
:: The road home
-[ Best of Kung-fu
:: Once upon a time in China
:: Once Upon a time in China 2
:: Shaolin vs ninja
:: The disciples of Shaolin
:: The one-armed Boxer
:: [..] vs. the flying guillotine
-[ Best of Policier
:: Gunmen
-[ Best of Sabre
:: Come drink with me
:: Crouching tiger hidden dragon
:: The magic blade
:: The valiant ones

CHEN Kuan-Tai

CHEN Kuan-Tai (CHEN Guantai)-acteur (ne dans le Guangdong):

Aujourd'hui encore, Chen Kuan-Tai fait figure d'exception au sein du cinema hong-kongais. Il est en effet la seule vedette a avoir ete un authentique champion en kung-fu, categorie combat, puiqu'il a remporte en 1969 le titre en lourds-legers du Championnat d'Asie du Sud-Est a Singapour. Car pour memoire, rappelons que si Bruce Lee n'a jamais ete champion de quoi que ce soit, Jet Li ne s'est pour sa part constitue un palmares qu'en wushu, qui est la version purement sportive (ou l'on n'effectue que des enchainements techniques) du kung-fu.
Chen Kuan-Tai possede ainsi, avec Liu Chia-hui, une des techniques les plus pures du cinema d'arts martiaux.

Voir ces deux formidables pratiquants s'exercer lors de la sequence d'ouverture de Challenge of the Masters (1976) (avec en fond sonore le theme indissociablement lie a Huang Feihong) est autrement plus traditionnel et impressionnant que n'importe quelle demonstration effectuee par les actuels moines de Shaolin ! Pratiquant la technique du Singe, Chen Kuan-Tai n'a pourtant que tres rarement fait appel a ce style a l'ecran.
Pourtant, malgre son impressionant CV, Chen Kuan-Tai n'a jamais veritablement atteint la notoriete qui aurait du etre la sienne, n'etant l'acteur favori ni de Chang Cheh, ni de Liu Chia-liang (les deux realisateurs les plus importants du cinema d'arts martiaux), qui lui preferaient par exemple respectivement Fu Sheng et Liu Chia-hui, la faute peut-etre a un visage un peu dur, compose de traits quelque peu grossiers.
Neanmoins, cette absence de dependance vis-à-vis de quelque realisateur aussi talentueux soit-il lui a permis de tourner avec un peu tous les artisans de la Shaw Brothers, les plus prestigieux comme les plus obscurs. Apres quelques petits roles, la carriere de Chen Kuan-Tai demarre veritablement grace a Chang Cheh, qui le revele avec The Boxer from Shantung (1972). Comme souvent avec Chang Cheh par la suite, il y campe un personnage de campagnard, aux manieres un peu rudes, pas tres fute, et qui ne dispose quasiment que d'un seul atout, son kung-fu. Mais oeuvre trop collective (plusieurs realisateurs et directeurs de combats ont travaille dessus), The Boxer from Shantung manque de coherence (la qualite des combats est tres inegale), et ne donne qu'un leger apercu des veritables possibilites de sa star naissante.

Apres quelques aventures en solo, Chang Cheh decide l'annee suivante de greffer Chen Kuan-Tai a son couple vedette d'alors, David Chiang-Ti Lung. Dans ce trio, Chen Kuan-Tai fait un peu figure de troisieme roue de la bicyclette, eclipse qu'il est par le tandem. Le classique Blood Brothers (1973) est un des rares films ou les rapports de force entre les trois acteurs sont a peu pres equilibres. Lorsqu'en 1974 Chang Cheh s'attaque a son cycle sur le kung-fu Shaolin, celui-ci ecarte le duo David Chiang-Ti Lung au profit de la nouvelle pair Fu Sheng-Chi Kuan-chun, tout en conservant (et c'est normal, car comment pretendre montrer du vrai kung-fu sans avoir recours a un veritable pratiquant?) Chen Kuan-Tai. Cette fois-ci, meme si la veritable star est Fu Sheng, Chen Kuan-Tai dispose de meilleurs roles et d'une meilleure exposition, ce qui permet au public de l'apprecier enfin a sa juste valeur, comme dans Heroes Two (1974) et dans Men from the Monastery (1974).
Mis sur la touche par Chang Chehavant que ce dernier ne termine son cycle Shaolin par The Disciples of Shaolin (1975), Chen Kuan-Tai devient des lors l'acteur favori du peu connu Gui Zhihong, pour qui il tourne Big Brother Cheng (1975), un film tres sombre et alors controverse au sujet des gangs de Hong-Kong. L'annee suivante, Liu Chia-liang lui offre son plus beau role, celui du maitre de Huang Feihong (interprete par Liu Chia-hui) dans Challenge of the Masters. Arborant un maquillage suppose le vieillir, il y interprete le maitre ideal selon l'orthodoxe Liu Chia-liang, tout a la fois dur et exigeant, mais fondamentalement bon.

Toujours sous la direction du maitre, il prete ses traits pour la troisieme fois de sa carriere, apres Heroes Two et Men from the Monastery, a Hong Xiquan dans The Executioners from Shaolin (1977).
Figure mythique du pantheon Shaolin, Hong Xiquan (que Jet Li a egalement joue dans The new Legend of Shaolin (1994)) est un des fameux Dix Tigres de Shaolin, survivants de l'incendie en 1768 du second Temple de Shaolin par les Mandchous. S
on fils, Hong Wenting, est connu comme etant le fondateur de l'ecole Hong (le style principal de.Liu Chia-liang !), synthese de l'ecole du Tigre de son pere et de l'ecole de la Grue Blanche de sa mere Fang Yongchun (niece de Fang Shiyu, un des autres Dix Tigres de Shaolin). Vedette a part entiere et dirige (a la realisation et aux combats) par un grand, Chen Kuan-Tai peut alors enfin faire etalage de tout son talent. Malheureusement pour ses quelques fans, il s'agit la de la derniere fois lors de laquelle Liu Chi-liang fait appel a Chen Kuan-Tai, le premier preferant desormais s'en remettre a Liu Chia-hui, son frere adoptif.
N'etant jamais aussi servi que par soi-meme, il utilise sa fameuse technique du Singe pour la premiere fois a l'occasion de Iron Monkey (1977) (a ne pas confondre avec le film homonyme de Yuen Woo-ping qui date de 1993), ou il se met lui-meme en scene. Mais mal entoure et mediocre metteur en scene, Chen Kuan-Tai ne parvient pas a faire de ce film autre chose qu'un simple documentaire sur ce style si particulier. Apres un bref retour chez Chang Cheh dans Crippled Avengers (1978) (sa seule presence en fait le meilleur film des "Five Venoms"), il tourne sous la direction de Gui Zhihong son dernier grand film, qui plus est pour une fois un wu xia pian, a savoir le meconnu Killer Constable (1980).

A l'instar de toutes les vedettes d'alors, sa carriere ne resistera pas a la fin des studios Shaw Brothers au milieu des annees 80. Il continuera cependant a aligner de petits roles sans importance lors des deux decennies a venir.

Danguyen

Filmographie

1970 Huang Fei-hong: Bravely crushing the Fire Formation
The Chinese Boxer, de Wang Yu
Vengeance, de Chang Cheh

1972 The Boxer from Shantung, de Chang Cheh et Pao Hsueh-li
Man of Iron, de Chang Cheh et Pao Hsueh-li
The Water Margin, de Chang Cheh
Bloody Fists, de Ng See-yuen

1973 Iron Bodyguard, de Chang Cheh et Pao Hsueh-li
All Men are Brothers, de Chang Cheh
Blood Brothers, de Chang Cheh

1974 Heroes Two, de Chang Cheh
Men from the Monastery, de Chang Cheh
The savage Five, de Chang Cheh
The Teahouse, de Gui Zhihong

1975 Big Brother Cheng, de Gui Zhihong
The flying Guillotine, de Ho Meng-hua

1976 Challenge of the Masters (Le Combat des Maitres-Fil a film), de Liu Chia-liang
King Gambler

1977 The Executioners from Shaolin, de Liu Chia-liang
Iron Monkey, de Chen Kuan-Tai

1978 Duel at the Tiger Village, de Baau Hok-lai
Crippled Avengers, de Chang Cheh

1979 Iron Fists, de Karl Maka
Big Boss of Shanghai, de Chen Kuan-Tai

1980 The Three evil Masters
Killer Constable, de Gui Zhihong

1982 Winner takes all

1989 The Fortune Code, de Zheng Zeshi
Just Heroes, de John Woo et Wu Ma

1990 Angel Mission

1996 Iron Monkey 2, de Yuen Woo-ping

CHEN Kuan-tai - acteur cinema HK chinois - Asie Passion

Les Autres Thèmes
Communiquer
-[ Recommander le site
-[ Livre d'Or
La rédaction
-[ Qui sommes-nous ?
-[ Partenariat et liens
-[ Contactez-nous
 
Copyright © 2000-2006 WebZine AsiePassion.com - Réalisation Bruckernet.com
Tous Droits Réservés. Si vous souhaitez exploiter le contenu et les photos du site, veuillez contacter le webmaster.