cinema asie jet li
Asie Passion .com
Cinéma - les artistes

-[ Actrices
:: Angela MAO
:: CHENG Pei-pei
:: Xu FENG
:: Cynthia KHAN
:: Michelle YEOH
:: ZHANG Ziyi
-[ Acteurs
:: Bruce Lee
:: Jackie CHAN
:: CHEN Kuan-Tai
:: David CHIANG
:: CHOW Yun Fat
:: FU Sheng
:: Tak-Hing KWAN
:: Jet LI
:: Gordon LIU Chia-hui
:: TI Lung
:: Jimmy WANG Yu
-[ Réalisateurs
:: Cheh CHANG
:: King HU
:: Chia-Liang LIU
:: TSUI Hark

Cinéma - les Films

-[ Sorties en salle
:: Cradle 2 the grave
:: Bulletproof monk
:: Hero
:: Kiss of dragon
:: Rush hour 2
:: Shanghai Knights
:: The One
:: The Tuxedo
:: Windtalkers
-[ Best of Action
:: Armour of god
:: God of gamblers
:: Police Story
:: Police Story 3
:: Royal warriors
:: Time and Tide
-[ Best of Drame
:: Temptress moon
:: Shangai triad
:: The road home
-[ Best of Kung-fu
:: Once upon a time in China
:: Once Upon a time in China 2
:: Shaolin vs ninja
:: The disciples of Shaolin
:: The one-armed Boxer
:: [..] vs. the flying guillotine
-[ Best of Policier
:: Gunmen
-[ Best of Sabre
:: Come drink with me
:: Crouching tiger hidden dragon
:: The magic blade
:: The valiant ones

Ti Lung

TI Lung (DI Long)-acteur (ne en 1946 dans le Guangdong) : S’il est une figure emblematique de la Shaw Brothers, c’est bel et bien Ti Lung. Sa carriere au sein de la mythique compagnie de Clearwater Bay s’etend sur une quinzaine d’annees, periode durant laquelle Ti Lung a tourne avec les plus grands realisateurs du cinema d’arts martiaux, a l’exception (mais quelle exception!) du plus grand d’entre eux, a savoir Liu Chia-liang. Car pour nombre de realisateurs comme de spectateurs, Ti Lung incarne l’ideal chevaleresque par excellence.
De constitution plutot robuste (pour un asiatique), son visage inspire noblesse, courage, humilite et loyaute. A ces considerations physiques s’ajoute egalement une certaine maitrise technique en arts martiaux. Car lorsqu’il debarque, vers la fin des annees 60, a l’ecole d’acteurs de la Shaw Brothers pour y parfaire son jeu de comedien et son kung-fu, Ti Lung, sans pour autant etre un expert, possede deja une solide experience en arts martiaux. Un fait rarissime a l’epoque ! Puis, tournant continuellement des films de kung fu, sa technique continuera de s’ameliorer au contact des directeurs de combats, notamment Tang Chia et Liu Chia-liang.  En guise d’essai, Chang Cheh lui confie un petit role dans The Return of the one-armed Swordsman (1969). Examen de passage apparemment reussi puisque l’annee suivante, la grande star Wang Yu quittant Chang Cheh et la Shaw Brothers pour la Golden Harvest, Chang Cheh fait appel a Ti Lung pour en faire une de ses nouvelles stars. Mais sa gloire, Ti Lung doit la partager avec David Chiang, avec lequel desormais, et ce trois ans durant, Chang Cheh va quasi systematiquement l’associer. Ensemble, Ti Lung et David Chiang (rejoints a partir de 1972 par un troisieme larron, Chen Kuan-tai) tournent des wu xia pian, tels que Vengeance (1970) ou The new one-armed Swordsman (1971), qui vont litteralement truster les premieres places du box-office hong-kongais. Cette hegemonie est serieusement ebranlee par Bruce Lee et son Big Boss (1971), dont le succes donne soudainement au cinema de Chang Cheh un aspect retrograde.

Five Shaolin Masters

En guise de contre-attaque, Chang Cheh et son directeur de combats Liu Chia-liang lancent la vague du film de kung-fu Shaolin, avec ses combats a mains nues et ses histoires inspirees des legendes du Temple de Shaolin. Le duo Ti Lung-David Chiang est alors ecarte au profit du trio Chen Kuan-tai-Fu Sheng-Chi Kuan-chun, et ce jusqu’en 1975 et Five Shaolin Masters, qui reunit Ti Lung, David Chiang, Chen Kuan-tai et Chi Kuan-chun. Il s’agit la d’un des tout derniers roles de Ti Lung pour Chang Cheh.
Duel offists Ayant consommé sa rupture avec Liu Chia-liang, Chang Cheh se met alors en tete de lancer une nouvelle generation d’acteurs (Kuo Chui, Lo Mang, Chiang Sheng, Sun Chien, et Lu Feng, les “Five Venoms”) qui se reveleront au final tout a fait quelconque. Ti Lung, quant a lui, continue sa carriere sous les auspices d’un autre auteur majeur du cinema d’arts martiaux, Chu Yuan (le chef de gang de Police Story (1985)), dont il devient vite l’acteur fetiche. Contrairement a Chang Cheh, Chu Yuan accorde une importance particulierement importante a ses scenario. Les films qu’il tourne avec Ti Lung, le plus souvent adaptations de romans d’arts martiaux de Gu Long, proposent donc une intrigue plus poussee (voire complexe) que dans un wu xia pian ordinaire. Ainsi, a une heure ou le wu xia pian est plus que jamais passé de mode, Chu Yuan et Ti Lung engendrent des oeuvres qui, comme Jade Tiger (1976) ou Magic Blade (1976), prouvent que le genre est encore loin d’avoir dit son dernier mot. The avenging Eagle (1978)Par la suite, en alternance avec Chu Yuan, Ti Lung tourne pour un autre cineaste remarquable du wu xia pian, Sun Chung. La meilleure collaboration entre Ti Lung et Sun Chung demeure The avenging Eagle (1978). Mais a la longue, cette omnipresence de Ti Lung dans les wu xia pian de la Shaw Brothers finit par rendre ce dernier prisonnier d’un genre et d’une compagnie. Dans l’incapacite de se renouveler, mais egalement vieillissant, Ti Lung voit en 1984 sa carriere sombrer en meme temps que les studios Shaw Brothers.

Blood BrothersC’est John Woo, ancien assistant de Chang Cheh sur The Boxer from Shantung (1972) et Blood Brothers (1973), qui la renfloue en 1986 avec A better Tomorrow. Mais, burine et legerement degarni, sa performance fait quelque peu pale figure comparee a celle haute en couleurs de Chow Yun-fat. A better Tomorrow IINeanmoins, le film de John Woo relance la carriere d’un Ti Lung que l’on va dorenavant voir ici et la dans des seconds roles ou meme de simples apparitions, comme ce sera le cas dans Tiger on the Beat (1988), ou Ti Lung tourne enfin (mais trop tardivement) pour Liu Chia-liang. Quelques annees plus tard, celui-ci lui donne enfin un vrai role, celui du pere de Huang Feihong (Wong Fei-hung en cantonais), ce dernier interprete par Jackie Chan, dans Drunken Master 2 (1994). Perruque et maquille, il incarne un Huang Qiying (un des “10 Tigres du Guangdong”, a ne pas confondre avec les “10 Tigres de Shaolin”, leurs predecesseurs) sage, bon, et autoritaire, livrant ainsi ce qui constitue sans aucun doute la meilleure interpretation a ce jour de la figure paternelle de Huang Feihong.

Article de Danguyen

La galerie d'images >>>

La filmographie >>>

TI Lung - DI Long, une figure emblematique de la Shaw Brothers - Cinéma HK

Les Autres Thèmes
Communiquer
-[ Recommander le site
-[ Livre d'Or
La rédaction
-[ Qui sommes-nous ?
-[ Partenariat et liens
-[ Contactez-nous
 
Copyright © 2000-2006 WebZine AsiePassion.com - Réalisation Bruckernet.com
Tous Droits Réservés. Si vous souhaitez exploiter le contenu et les photos du site, veuillez contacter le webmaster.