cinema asie jet li
Asie Passion .com
Cinéma - les artistes

-[ Actrices
:: Angela MAO
:: CHENG Pei-pei
:: Xu FENG
:: Cynthia KHAN
:: Michelle YEOH
:: ZHANG Ziyi
-[ Acteurs
:: Bruce Lee
:: Jackie CHAN
:: CHEN Kuan-Tai
:: David CHIANG
:: CHOW Yun Fat
:: FU Sheng
:: Tak-Hing KWAN
:: Jet LI
:: Gordon LIU Chia-hui
:: TI Lung
:: Jimmy WANG Yu
-[ Réalisateurs
:: Cheh CHANG
:: King HU
:: Chia-Liang LIU
:: TSUI Hark

Cinéma - les Films

-[ Sorties en salle
:: Cradle 2 the grave
:: Bulletproof monk
:: Hero
:: Kiss of dragon
:: Rush hour 2
:: Shanghai Knights
:: The One
:: The Tuxedo
:: Windtalkers
-[ Best of Action
:: Armour of god
:: God of gamblers
:: Police Story
:: Police Story 3
:: Royal warriors
:: Time and Tide
-[ Best of Drame
:: Temptress moon
:: Shangai triad
:: The road home
-[ Best of Kung-fu
:: Once upon a time in China
:: Once Upon a time in China 2
:: Shaolin vs ninja
:: The disciples of Shaolin
:: The one-armed Boxer
:: [..] vs. the flying guillotine
-[ Best of Policier
:: Gunmen
-[ Best of Sabre
:: Come drink with me
:: Crouching tiger hidden dragon
:: The magic blade
:: The valiant ones

CRADLE 2 THE GRAVE

CRADLE 2 THE GRAVE, de Andrzej Bartkowiak, avec Jet Li, DMX, Mark Dacascos, et Kelly Hu (2003)

Durant les trois annees qui ont suivi son premier role vedette dans une production americaine (Romeo must die (2000)), Jet Li n'est pas veritablement parvenu a s'imposer aupres du public americain, multipliant les mauvais choix (quelle idee aussi de tourner pour Besson !).
Finalement peu connu et reconnu de ce public qu'il revait de conquerir, Jet Li a de plus decu ses fans, ceux de la premiere heure comme les plus recents. Aussi ce Cradle 2 the Grave apparaît-il a priori comme un constat d'echec ou un retour a la case depart : meme principe (fusion arts martiaux/hip-hop), meme realisateur, et (a peu de choses pres) meme distribution.
Et Romeo must die s'etant deja montre decevant (et c'est un euphemisme !), il n'y avait semble-t-il pas grand-choses a attendre de ce Cradle 2 the Grave. Une lueur de consolation paraissait pourtant subsister avec la presence au generique de la ravissante (encore un euphemisme !) Kelly Hu (The Scorpion King (2002)) ainsi que de Mark Dacascos (Le Pacte des Loups (2001)).

Contre toutes attentes, la principale bonne surprise de Cradle 2 the Grave, c'est qu'il s'agit la d'un bon film d'action ! Certes l'histoire nous epargne (contrairement à Romeo must die) les trop grandes invraisemblances et les trop grandes incoherences mais, n'a rien d'exceptionnel (on pense parfois a Commando (1986), normal, il s'agit du meme producteur, Joel Silver). Mais sa narration se fait de facon tres fluide, de telle sorte que le spectateur est transporte tout naturellement d'une scene d'action a une autre, contrairement a Romeo must die avec ses scenes poussives de meublage.
Quant aux scenes d'action proprement dites, elles sont plus variees que dans un Jet Li ordinaire, avec bien sur beaucoup de combats a mains nues (dans le genre Steven Seagal, Andrzej Bartkowiak etant egalement le realisateur du Exit Wounds (2001) de ce dernier, avec deja DMX), mais egalement des cascades en vehicules motorises impressionnantes et des effets pyrotechniques spectaculaires. Visiblement, Cradle 2 the Grave dispose d'un bon budget. On regrettera neanmoins une certaine tendance de Andrzej Bartkowiak a la surenchere, notamment lorsque ce dernier choisit de montrer en parallele plusieurs scenes d'action, ce qui cree par moments de la confusion.

La distribution de Cradle 2 the Grave ne souffre pour sa part de quasiment aucune critique. Bien plus fringant que dans le penible Hero (2002), Jet Li prouve que, contrairement a Jackie Chan, il en a encore sous le pied.
Co-vedette du film, le rapper DMX evite a son role de sombrer dans la caricature et forme avec Jet Li un tandem qui tient tout a fait la route.
Du cote des femmes (il en faut aussi), ce n'est pas une mais deux beautes exotiques qui nous sont offertes, l'une noire et bonne (Gabrielle Union), l'autre asiatique et mechante (Kelly Hu). Et comme il fallait s'y attendre, ces deux tigresses s'affronteront dans un duel sans merci vers la fin du film.
En dehors de ses roles principaux, Cradle 2 the Grave nous reservent aussi des apparitions surprise. Ainsi voit-on Jet Li affronter dans une cage les authentiques lutteurs professionnels que sont Randy Couture, Chuck Liddell, et Tito Ortiz, que les fideles de l'Ultimate Fighting Championship reconnaitront !
Une des rares deceptions du film provient etonnamment de Mark Dacascos, au visage sans doute trop sympathique pour incarner les mechants, et a qui on a vraisemblablement fait appel principalement pour ses talents martiaux (son combat final face a Jet Li n'est d'aillleurs pas sans rappeler celui opposant celui-ci a Russel Wong dans Romeo must die).

Au final, Cradle 2 the Grave semble indiquer que Hollywood commence a savoir utiliser Jet Li a bon escient. Mais il est a craindre que cela arrive trop tard, le public americain preferant visiblement les femmes d'action americaines, aussi fausses soient-elles.
D'autre part, l'etiquette « minorite ethnique » (le Tom Arnold de True Lies (1994) etant le seul blanc du film) de Cradle 2 the Grave va sans doute jouer en defaveur du film. Et les chiffres du box-office americain semblent effectivement confirmer ces deux reserves : selon toutes vraisemblances, Cradle 2 the Grave devrait a peine atteindre les $ 40 millions.

Danguyen


Les Autres Thèmes
Communiquer
-[ Recommander le site
-[ Livre d'Or
La rédaction
-[ Qui sommes-nous ?
-[ Partenariat et liens
-[ Contactez-nous
 
Copyright © 2000-2006 WebZine AsiePassion.com - Réalisation Bruckernet.com
Tous Droits Réservés. Si vous souhaitez exploiter le contenu et les photos du site, veuillez contacter le webmaster.