cinema asie jet li
Asie Passion .com
Cinéma - les artistes

-[ Actrices
:: Angela MAO
:: CHENG Pei-pei
:: Xu FENG
:: Cynthia KHAN
:: Michelle YEOH
:: ZHANG Ziyi
-[ Acteurs
:: Bruce Lee
:: Jackie CHAN
:: CHEN Kuan-Tai
:: David CHIANG
:: CHOW Yun Fat
:: FU Sheng
:: Tak-Hing KWAN
:: Jet LI
:: Gordon LIU Chia-hui
:: TI Lung
:: Jimmy WANG Yu
-[ Réalisateurs
:: Cheh CHANG
:: King HU
:: Chia-Liang LIU
:: TSUI Hark

Cinéma - les Films

-[ Sorties en salle
:: Cradle 2 the grave
:: Bulletproof monk
:: Hero
:: Kiss of dragon
:: Rush hour 2
:: Shanghai Knights
:: The One
:: The Tuxedo
:: Windtalkers
-[ Best of Action
:: Armour of god
:: God of gamblers
:: Police Story
:: Police Story 3
:: Royal warriors
:: Time and Tide
-[ Best of Drame
:: Temptress moon
:: Shangai triad
:: The road home
-[ Best of Kung-fu
:: Once upon a time in China
:: Once Upon a time in China 2
:: Shaolin vs ninja
:: The disciples of Shaolin
:: The one-armed Boxer
:: [..] vs. the flying guillotine
-[ Best of Policier
:: Gunmen
-[ Best of Sabre
:: Come drink with me
:: Crouching tiger hidden dragon
:: The magic blade
:: The valiant ones

The One

The one  Jet LiPetit à petit, Jet Li commence à se faire un nom aux USA. Tous ses meilleurs films hongkongais sont sortis en vidéo, ses derniers films ont réalise d'honorables performances au box-office, et l'interessé commence même a faire, dans un anglais correct (surtout compare a Jackie Chan !), ses premières apparitions sur les plateaux de télévision. Et s'il est déjà une grande star depuis de nombreuses années auprès de la communauté americano-asiatique, sa popularité va chaque jour grandissante auprès de la minorité noire américaine (les concepts de Rush Hour (1998) et de Roméo must die (2000) n'étaient en rien les fruits du hasard). Mais cette motorise naissante n'est encore rien comparée a celle dont jouit Jackie Chan (sans parler de celle de l'intouchable Bruce Lee), dont les deux Rush Hour ont été de véritables blockbusters, et que même les plus jeunes connaissent, grâce a la diffusion chaque samedi matin a la télévision du dessin anime Jackie Chan Adventures. Pour pouvoir un jour rejoindre ces deux icônes du cinéma hongkongais au sein de la pop-culture américaine, il ne manque plus aujourd'hui a Jet Li qu'a avoir lui aussi "son" blockbuster. The One peut-il répondre à ses attentes?

Jet Li The One

Après avoir vu The One, un constat s'impose : difficile de trouver dans cette prétendue production de science-fiction quelque motif de satisfaction que ce soit. Mis en scène et écrit par James Wong, scénariste issu de la télévision (il a notamment écrit pour la série X-Files) et réalisateur peu expérimenté (il n'a réalisé qu'un film pour le cinéma, Final Destination (2000)), The One offre un scénario et une mise en scène qui donnent une impression de mille fois vus. Si l'abracadabrante histoire lorgne du cote de Timecop (une référence!), avec ses flics qui voyagent dans l'espace inter-dimensionel (au lieu de voyager dans le temps pour Timecop), la mise en scène tente elle de capitaliser sur le succès de Matrix, plagiant copieusement (mais sans réelle réussite) les trouvailles des frères Wachowski.
Certes, on pourrait faire abstraction d'un scénario faiblard et stéréotype si les combats proposés par The One tiraient le meilleur parti de Jet Li, attente légitime quand on sait que ceux-ci ont été réglés par Corey Yuen, son fidèle complice. Mais il n'en est rien. Car si l'on avait l'habitude de voir Jet Li voler, ce dernier est doté dans The One d'une force surhumaine, mise en valeur par des effets spéciaux. La présence d'effets spéciaux lors des combats est si malvenue et si inappropriée que ceux-ci en perdent toute authenticité et tout esthétisme, boursoufles qu'ils sont d'effets inutiles.
Enfin, dernier grief : la contre-performance (dramatique) de Jet Li. Celui-ci joue en effet, comme c'est original, deux personnages antagonistes, l'un bon, l'autre mauvais. Comme on pouvait s'y attendre, c'est dans le rôle du méchant que Jet Li se montre le moins convaincant, démontrant ainsi ses limites d'acteur. Il s'en serait sans doute beaucoup mieux sorti s'il avait choisi, comme dans L'Arme fatale 4 (1998), d'interpréter un méchant quasi muet, parlant au besoin le mandarin.

Jet Li The One

Voici donc pour Jet Li un film bien embarrassant pour sa carrière américaine, même si ce film a amassé près de 20 millions $ (pas mal pour un début novembre aux USA) lors du week-end de sa sortie. Que Jet Li prenne garde : car s'il continue ainsi, il risque bien de connaître une carrière semblable à celle de Jean-Claude Vandamme. Et avoir successivement fait l'impasse sur Crouching Tiger, hidden Dragon (2000) et sur Matrix 2 et 3 pourraient bien se révéler être les plus grosses erreurs de sa carrière.

Danguyen

Les Images du film >>>

 


Les Autres Thèmes
Communiquer
-[ Recommander le site
-[ Livre d'Or
La rédaction
-[ Qui sommes-nous ?
-[ Partenariat et liens
-[ Contactez-nous
 
Copyright © 2000-2006 WebZine AsiePassion.com - Réalisation Bruckernet.com
Tous Droits Réservés. Si vous souhaitez exploiter le contenu et les photos du site, veuillez contacter le webmaster.