cinema asie jet li
Asie Passion .com
Cinéma - les artistes

-[ Actrices
:: Angela MAO
:: CHENG Pei-pei
:: Xu FENG
:: Cynthia KHAN
:: Michelle YEOH
:: ZHANG Ziyi
-[ Acteurs
:: Bruce Lee
:: Jackie CHAN
:: CHEN Kuan-Tai
:: David CHIANG
:: CHOW Yun Fat
:: FU Sheng
:: Tak-Hing KWAN
:: Jet LI
:: Gordon LIU Chia-hui
:: TI Lung
:: Jimmy WANG Yu
-[ Réalisateurs
:: Cheh CHANG
:: King HU
:: Chia-Liang LIU
:: TSUI Hark

Cinéma - les Films

-[ Sorties en salle
:: Cradle 2 the grave
:: Bulletproof monk
:: Hero
:: Kiss of dragon
:: Rush hour 2
:: Shanghai Knights
:: The One
:: The Tuxedo
:: Windtalkers
-[ Best of Action
:: Armour of god
:: God of gamblers
:: Police Story
:: Police Story 3
:: Royal warriors
:: Time and Tide
-[ Best of Drame
:: Temptress moon
:: Shangai triad
:: The road home
-[ Best of Kung-fu
:: Once upon a time in China
:: Once Upon a time in China 2
:: Shaolin vs ninja
:: The disciples of Shaolin
:: The one-armed Boxer
:: [..] vs. the flying guillotine
-[ Best of Policier
:: Gunmen
-[ Best of Sabre
:: Come drink with me
:: Crouching tiger hidden dragon
:: The magic blade
:: The valiant ones

The tuxedo

Titre français : le smoking

De jour en jour, la notoriete de Jackie Chan aux Etats-Unis ne cesse de se confirmer. Considere comme une veritable star hollywoodienne, il y est present partout, depuis cette institution qu'est le Saturday Night Live sur la chaine NBC jusqu'au terrain de baseball des Red Sox de Boston, en passant par la pub anti-tabac. Recemment encore, le magazine People l'a elu parmi les cent plus grandes stars actuelles du cinema americain !
Est-il besoin de preciser qu'il a ete le seul asiatique a recevoir un tel honneur ? Deja la plus grande vedette que l'Asie ait jamais connue, Jackie Chan a sans doute deja atteint aux Etats-Unis, et meme probablement dans le reste du monde, un statut auquel meme Bruce Lee n'aurait ose rever

Pourtant, en dehors des deux Rush Hour (1998 & 2001), ses films n'ont jamais ete aux Etats-Unis de veritables succes populaires et, en termes de billeterie, Jackie Chan est en fait la-bas au coude-a-coude avec Jet Li.
De meme, si l'on excepte
Rush Hour 2, ses films americains l'ont toujours employe tres en deca de ses reelles possibilites, si bien que ses veritables fans, ceux de ses films hong-kongais, n'y ont jamais trouve leur compte. A ce titre, The Tuxedo (2002) illustre parfaitement cette sous-(ou mauvaise) exploitation de Jackie Chan par Hollywood.

Dans The Tuxedo, Jackie Chan interprete un gars ordinaire, ne connaissant absolument rien aux arts martiaux, qui devient James Bond (il s'appelle dans le film James Tong: Ha! Ha!.) en enfilant un smoking qui, grace a sa technologie (plus vraisemblablement par magie, une telle prouesse technique relevant de la pure fantaisie), lui confere de multiples talents (bagarre, tir, dance, etc.). Comme on peut le voir, l'argument en lui-meme de The Tuxedo est deja n'importe quoi.

Contrairement a la plupart des Jackie Chan, The Tuxedo n'est non pas une comedie d'action, mais une comedie tout court. En ce sens, le film se rapproche davantage d'un Austin Powers (1997, 1999, et 2001) que d'un Police Story 3 (1993). La chose pourrait encore demeurer interessante si elle etait le fruit de Jackie Chan en personne. Helas, il s'agit la d'une comedie dans le plus pur style americain, avec ses gags que l'on voit venir de tres loin et dont les "meilleurs" se situent systematiquement en dessous de la ceinture.
Avec son Jackie Chan grimacant et gesticulant dans tous les sens, The Tuxedo n'arrange en rien la reputation de clown de ce dernier. Utilise comme simple gadget dans une production qui va egalement chercher son inspiration dans le comic-book, et notamment dans Batman, Jackie Chan y est aussi maitre de ses faits et gestes que son personnage dans le film. Ultime signe de l'americanisation de la star hong-kongaise: il se fait aujourd'hui le defenseur de l'Amerique, dans un film visiblement tres marque par le 11 septembre.

Certes, Jackie Chan nous gratifie de temps a autres de quelques bribes de ce kung-fu et de ces acrobaties qui ont faconne sa reputation. Moins rapide qu'a l'epoque de Police Story (1985), Jackie Chan le demeure neanmoins encore trop pour le realisateur Kevin Donovan, dont c'est ici le premier film !
La production a apparemment juge qu'il n'etait pas necessaire de faire appel a un realisateur chevronne, encore moins hong-kongais, pour filmer les performances physiques de Jackie Chan.
Que ce soit pour les Rush Hour ou pour Shanghai Noon (2000), Jackie Chan a toujours ete associe dans les productions americaines a des acteurs americains: la confiance qu'a Hollywood en lui a ses limites.
La nouveaute de The Tuxedo, c'est qu'on lui assigne cette fois-ci une partenaire, la delicieuse Jennifer Love Hewitt (Souviens-toi l'Ete dernier - 1997). Evidemment, il ne faut pas s'attendre a ce que quoi que ce soit se passe entre eux deux, et ce pour essentiellement deux raisons: 1) les media americains ne sont pas pres de montrer un asiatique embrasser une blanche americaine, et 2) on a affaire a un Jackie Chan, donc ni sexe (pas meme d'allusion), ni langage deplace.

Encore moins a sa place dans The Tuxedo que Jackie Chan, Jennifer Love Hewitt concurrence ce dernier pour le grotesque et pour les coups de savate (en effet, les femmes qui distribuent des coups de pieds sont actuellement tres populaires dans les series et dans les films americains).
De plus, sa presence aux cotes de Jackie Chan assene aux fans de celui-ci une realite aussi cruelle que triste : leur acteur prefere se fait decidement vieux. On ne saurait donc trop recommander a ces fans de s'epargner une trop grande deception a la vision de The Tuxedo et de plutot reviser leurs classiques, genre Drunken Master (1979)ou Armor of God (1986).

Danguyen


Les Autres Thèmes
Communiquer
-[ Recommander le site
-[ Livre d'Or
La rédaction
-[ Qui sommes-nous ?
-[ Partenariat et liens
-[ Contactez-nous
 
Copyright © 2000-2006 WebZine AsiePassion.com - Réalisation Bruckernet.com
Tous Droits Réservés. Si vous souhaitez exploiter le contenu et les photos du site, veuillez contacter le webmaster.